Les sites Comparagroup
Accueil > Le lexique du crédit > Scoring
Le lexique du crédit
Envoyer à un ami Imprimer

Scoring

Le scoring consiste pour les banques en une technique d’évaluation de chacun des éventuels emprunteurs qui se présentent à elles. Apparu au milieu des années 1990, ce système de notation rassemble un certain nombre d’outils destinés à vérifier la solvabilité du demandeur et si celui-ci sera capable d’honorer le remboursement du prêt qui lui sera consenti.

Cette évaluation prend donc en compte plusieurs critères avec, bien entendu, en tout premier lieu, le niveau des revenus. Beaucoup plus utilisé par les plus petits organismes de crédits que par les grands groupes bancaires, le scoring permet, à ces enseignes, qui n’ont pas les capacités d’accéder aux mêmes informations que leurs concurrents, de pouvoir obtenir le minimum d’informations nécessaires afin de pouvoir déterminer le risque encouru dans le cas où une offre de prêt viendrait à être signée avec l’emprunteur qui en fait la demande.

Permettant de délivrer rapidement l’accord de prêt et, par conséquent, les fonds, ce procédé présente toutefois l’inconvénient, pour l’emprunteur, de ne pas pouvoir, en cas de refus, défendre son dossier, pour faire en sorte qu’il soit accepté ; c’est d’ailleurs la raison pour laquelle le scoring reste essentiellement utilisé dans le cadre des crédits à la consommation, du fait de leur faible montant et de la rapidité qu’il nécessite.

Basé sur des données globales, rassemblant la population en différents groupes, considérés comme présentant plus ou moins de risques, le scoring reste une méthode assez risquée dans la mesure où elle n’étudie pas un dossier en particulier mais bien une catégorie d’emprunteurs toute entière, risquant de mener certains d’entre eux au surendettement.

Définition(s) associée(s)